Poushkinskaya, 37. La grande maison de rapport d’ Asvadurov

La grande maison de rapport d’ Asvadurov K. qui a grandi au coin des rues Pouchkine et Troitskaya était destinée à devenir l'un des derniers bâtiments pré-révolutionnaires importants d'Odessa. Le bâtiment est aujourd'hui frappant, représentant la bizarrerie du moderne, l'esprit grandiose impérial de l’ empire.

Type de bâtiment: Maison de rapport
Style: néoempire amélioré
Architectes: L. M. Tchernigov, J. S. Goldenberg
Date de construction: 1913-1914
Statut: monument historique et architectural d'importance locale
Construction précédente du terrain: maison de G. Greenwald

Vue générale de la façade
pushkinskaya-37-012.jpg Architecture d’Odessa. Tourisme à Odessa. Odessa en photos

Façade dans la rue Trinité
pushkinskaya-37-001.jpg architecture d’Odessa. Vue générale
pushkinskaya-37-092.jpg architecture d’Odessa. Vue générale
pushkinskaya-37-091.jpg architecture d’Odessa. Vue générale

Façade dans la rue Pouchkine
pushkinskaya-37-003.jpg Architecture d’Odessa. Tourisme à Odessa. Vue générale
pushkinskaya-37-002.jpg Architecture d’Odessa. Tourisme à Odessa. Vue générale

nikitenko-1970.jpg
Détail de la façade de l'immeuble de la photo Vladimir Georguevich Nikitenko, 70

En 1913, sur le terrain de la maison de G. Greenwald (1832, architecte. I.S. Kozlov), au coin des rues Pouchkine et Troitskaya on a commencé la construction d'une maison de rapport énorme pour l'époque pour le fabricant de tabac K. Asvadurov. Au début des années 1910 dans la maison de G. Greewald se trouvait une usine de carton du bourgeois Yudka Izrailevich Kaplan. La production annuelle de carton au moment du transfert du terrain en propriété d’Asvadurov en 1912 était 12.000 roubles, et le nombre d'employés était 36 personnes.

https://maps.google.com/maps/ms?msa=0&msid=215238173253828275344.0004c8cccfaa099500462&&t=h&ll=46.476235,30.742417&spn=0,0&output=embed

La compagnie de tabac «Fils d'Isaac Asvadurov» a été fondée en 1886. Comme on a écrit dans la publicité en 1896, “elle a vite pu plaire aux consommateurs-connaisseurs du tabac autant que’en 1888 elle a été ordonnée par les grandes médailles d'or pour le tabac et par le diplôme d'honneur pour les cigarettes aux expositions universelle à Londres et à Bruxelles. En ce qui concerne ces produits qui sont distribués en toute la Russie et à l'étranger, on entend des avis favorables«.

pushkinskaya-37-061.jpg

Initialement, l'usine etait située „dans une grande salle exemplaire avec un éclairage électrique et un chauffage à la vapeur“ dans la maison individuelle d’Asvadurov dans Uspenskaya, 58 (plus tard — 66), et le magasin principal etait situé dans Yekaterinskaya, dans la maison de Wagner et travaillait là jusqu'à l'époque soviétique.

La maison pompeuse, témoignant avec éloquence le statut social du client, s’élevait pratiquement au bout d’éclosion de l’entreprise. Sa construction a été effectuée en un an, mais l`ornementation a été réalisée peu de temps avant le commencement de la Première Guerre mondiale.

L’union créative des architectes L. M. Tchernigov et J. S. Goldenberg était forte et fructueuse — le bâtiment a confirmé cela une fois de plus par ses qualités architecturales qui sont nombreuses. En particulier, on peut dire certainement que c`est dans ce batiment où on peut voir largement le style décisivement formé et l’écriture de Goldenberg qui non seulement a accompli un travail purement architecturale — les études de dimensionnement détaillées du bâtiment de quatre étages sont conservées à présent. En outre, l'architecte a travaillé ici comme un entrepreneur.

La compétence et le goût des architectes sont témoignés avec éloquence dans le fait que la maison d’Asvadurov a fait l'objet à suivre à la lumière de la culture „retrospectivisme“ dans la première moitié des années 1910. En outre, la maison, étant un élément important de la planification urbaine et la dominante réelle de l’intersection de Pouchkine et de Troitskaya, a dicté par son apparence la solution compositionelle des façades du bâtiment „Promstroibank“, construit dans ​​la même intersection dans la période 1987-1990 d’après le projet de l'architecte L. A. Volkova et de l’ingénieur L. M. Frac.

Cour intérieure
pushkinskaya-37-013.jpg Façade du côté de la cour
pushkinskaya-37-058.jpg Rambarde de l’escaliers près de la porte arrière
pushkinskaya-37-059.jpg L’aile résidentielle dans la cour à la fin du XIX siècle, la partie la plus ancienne de la constuction du terrain

Le bâtiment est l'un des plus grands des gabarits des bâtiments d’Odessa pré-révolutionnaire, le deuxième en haut après la maison de Margulis dans la ruelle de Saban et occupe la plus grande superficie de la construction (parmi les maisons de l'époque de l'Art Nouveau). On peut diviser conditionnellement le terrain en trois ailes. L’aile de façade dans la rue ​​Pouchkine a cinq étages et deux entrées (le rez-de-caussée est réservé pour l'espace de vente). Une aile similaire dans Troitskaya est transferée de cinq a six étages à cause de la pente de la rue, c’est pourqoi il est difficile de nommer un nombre d’étages strict. La troisième aile est située à l'intérieur du terrain et se présente un bâtiment résidentiel à la fin du XIXème siècle, il est décoré modestement et il est peu remarquable.

La maison elle-même d’Asvadurov est planifiée de telle façon qu’elle forme un rectangle régulier de la cour qui est fermé par l’aile de la cour précitée. Malgré les dimensions considérables du bâtiment et l'impression du lourdeur, il n'est pas sans sa part de l’élegance, et grâce à l'abondance des motifs de l'architecture ancienne et de la sculpture, la force et la tranquillité en viennent.

La composition des façades de parement est similaire, mais la longueur de la maison dans la Troitskaya depasse sa longueur de Pushkinskaya en une fois et demie dû au fait que les parties latérales occupent par la largeur six axes des fenêtres contre deux axes respectivement.

L’angle de la maison est distingué par la fenêtre arquée massive rectangulaire dans le plan qui combine le deuxième et le troisième étages et se termine par un balcon-terrasse du quatrième.

pushkinskaya-37-010.jpg
Fenêtre vitrée da l’angle

La composition est couronnée d'un fronton insécable du corniche décoré d'un bas-relief représentant un aquila-aigle. Le sujet est directement lié avec le thème romain — des images pareilles ont été utilisées comme des symboles de la Légion dans l'armée, lorsqu'elles étaient placées sur un poteau et décorées par les couronnes-anneaux phalères. L’emprunt de l’aquila comme un sujet pour les bas-reliefs est devenu un phénomène fréquent à l'époque de l'empire et a trouvé son prolongement logique dans l'architecture des années 1910 du moderne rétrospectif

pushkinskaya-37-066.jpg
Fronton de l’angle et aquila. Plus haut on voit clairement le tambour de la rotonde perdue recouvert de la tôle forte
pushkinskaya-37-067.jpg
Bas-relief représentant l'aquila sur le fronton de l’angle

L'axe central du chaque façade qui sont symétriques dans la composition est souligné par une large rizalite de deux étages (dans troitskaya il y a trois étages) agissant comme un piédestal pour une portique stylisée de quatre demi-colonnes avec des capitales simples sans ordre, de deux étages aussi.

pushkinskaya-37-080.jpg
Bas-relief sur la corniche

pushkinskaya-37-090.jpg
Lucarne originale conservant un châssis de l’époque de la construction

pushkinskaya-37-081.jpg Chapiteau de la semi-colonne de la portique
pushkinskaya-37-071.jpg Couronne ornementale au-dessus du chapiteau
pushkinskaya-37-082.jpg Couronne ornementale au-dessus du chapiteau

Statues
pushkinskaya-37-062_1.jpg Statue sur l'entablement de la portique
pushkinskaya-37-063.jpg Statue sur l'entablement de la portique
pushkinskaya-37-065.jpg Statue sur l'entablement de la portique
pushkinskaya-37-064.jpg Statue sur l'entablement de la portique

Sur l'entablement de la portique il y a quatre statues de style antique (à cause du délabrement maintenant elles sont attachées aux mur par les bandes de fixation) et la dominante de composition de la partie centrale et de toute la façade dans son ensemble est un fronton énorme avec une niche demi-circilaire dans le plan. Son décor est directement emprunté à l'architecture classique de l'Empire — le même mouvement peut être vu, par exemple, dans la conception de la façade du palais Kamo (4, rue Tiraspolskaya, 1830-1832, architecte G. Torricelli).

Fronton
pushkinskaya-37-085.jpg Décoration des voûtes de la niche dans le centre du fronton
pushkinskaya-37-084.jpg Détail de la décoration de la niche dans le centre du fronton
pushkinskaya-37-072.jpg Détail décoratif du décor de la niche

pushkinskaya-37-083.jpg Bas-relief sur le fronton (version droite)
pushkinskaya-37-070.jpg Bas-relief sur le fronton (version gauche)

L'espace entre les demi-colonnes est animé par trois petits bas — reliefs en forme octogonale représentant le centaure, Neptune (le plus probable) et un temple antique abstrait encadré par des rideaux. Une plastique supplémentaire pour deux façades est donnée par deux fenêtres arquées semi-circulaires se terminant au dernier étage par des semi- rotondes cernées conditionnellement et décorées par le même sujet exprimant un temple antique (mais complétés par deux flambeaux sur les côtés). La surface des murs de la façade est rustiquée, les étages inférieurs sont traités de la texture pochée et ont une teinte plus foncée (la maison a été réglée dans le gris discret).

Bas — reliefs
pushkinskaya-37-086.jpg Bas — relief représentant Neptune
pushkinskaya-37-089.jpg Bas-relief représentant un centaure (le même bas-relief est placé dans chacun des étages à l'entrée de gauche)
pushkinskaya-37-087.jpg Bas-relief représentant un temple antique

pushkinskaya-37-009.jpg Fragment de la façade dans la rue Pouchkine dans la partie centrale
pushkinskaya-37-011.jpg Décoration de la partie centrale de la façade dans la rue Troitskaya

Fenêtres vitrées
pushkinskaya-37-004.jpg Décoration d’une des fenêtres arqées latérales
pushkinskaya-37-005.jpg Semi-rotonde de la fenêtre arquée latérale
pushkinskaya-37-079.jpg Chapiteau de la colonne de la semi-rotonde de la fenêtre arquée latérale
pushkinskaya-37-006.jpg Vue sur la fenêtre arquée latérale (droite) dans la rue Pouchkinskaya
pushkinskaya-37-088.jpg Bas — relief ornant une des fenêtres arquées latérales
pushkinskaya-37-068.jpg Bas-relief de la fenêtre arquée latérale au-dessus de l’entrée droite dans la rue Pouchkinskaya

pushkinskaya-37-069.jpg
Un des bas-reliefs symétriques avec un motif floral

Le bossage des étages supérieurs est conditionnel, peu profond. Les ouvertures de fenêtres du premier étage(dans la rue Pouchkine et dans Troitskaya —du deuxième) sont les plus proches aux formes plastiques de l'Art Nouveau, la forme générale des fenêtres vitrées fait aussi une allusion éloquente à l'époque de la construction de la maison. Les balcons de pierre massifs ont été presque complètement perdus, mais au cours de la dernière réparation ils ont été recréés du côté de Pouchkinskaya. Les balcons plus simples avec des balustrades en fer forgé ont subi le même sort. Les balcons du côté de Troitskaya ne sont pas recréés.

Balcons
pushkinskaya -37- 076.jpg Un des balcons du deuxème étage avec de la balustrade en fer forgé
pushkinskaya -37- 078.jpg Un des balcons du deuxième étage avec de la balustrade en fer forgé, un fragment
pushkinskaya -37- 074.jpg Un des balcons du deuxième étage avec de la balustrade en fer forgé, un fragment
pushkinskaya -37- 077.jpg Un des balcons du deuxième étage avec de la balustrade en fer forgé, un fragment
pushkinskaya -37- 075.jpg Balustrade de balcon, guirlande stylisée
pushkinskaya -37- 073.jpg Détail de la balustrade du balcon au troisième étage

pushkinskaya -37- 007.jpg
Ornement reconstruit sur ​​le balcon recréé du côté de la rue Pouchkinskaya

pushkinskaya -37- 057.jpg
Détail sculpté du châssis original de la fenêtre au rez-de-chaussé du côté de Troitskaya

On a perdu la tour-rotonde qui ornait autrefois le coin du bâtiment et qui était bien visible sur de vieilles photos. La tour accidentée a été démontée au début des années 1990. Le tambour, restant à sa place, a été recouvert de la tôle forte.

On voit clairement sur la photo ci-dessous (1927) la tour-rotonde encore existante dans cette époque et la maison elle-même n'a pas eu quinzaine d’années après la fin de la construction.

pushkinskaya-37-062.jpg

Du côté de Troitskaya, le long de l’axe central de la façade on a disposé un grand arc du passage occupant deux étages avec une voûte cylindrique dont le motif de la décoration semble aux celles de vestibules dans les entrées du côté de la rue Pouchkine. La porte originale s’est consrvée dans l’arc,elle a perdu presque tout son décor au cours de temps sauf les couronnes sculptées. Les façades du bâtiment du côté de la cour sont absolument minimalistiques et dépourvus totalement d'éléments décoratifs de présentation.

Arc du passage dans la cour
pushkinskaya-37-056.jpg
pushkinskaya-37-047.jpg Vue intérieure

pushkinskaya-37-015.jpg
Fragment des vôutes

pushkinskaya-37-014.jpg
Porte de l’entrée, décor

Àux moments différents, on a relevé l'un après l'autre des portes d'entrée originales du côté de la rue Pouchkine. La même porte qui menait dans l'espace de bureau (maintenant le Collège de l'économie et de la gestion commerciale) a été remplacée par une copie approchante du côté de Troitskaya (malheureusement, elle n’a rien de commun avec un original, sauf des formes composites communes). La dernière porte menait dans l'entrée gauche le long de Pushkinskaya, mais elle a disparu dans la seconde moitié des années 2000.

Entrées dans les escaliers
pushkinskaya-37-008.jpg Façade le long de la rue Pouchkine, l'entrée de l'escalier droit

Façade le long de la rue Pouchkine, l'entrée de l'escalier gauche

pushkinskaya-37-060.jpg
La porte originale de l’entrée gauche (aujourd'hui perdue).

Les entrées principales ont une configuration identique, mais dans la direction droite des escaliers, elles sont parallèles à l'axe du vestibule dont les escaliers de l’entrée gauche sont perpendiculaires. Les corniches des vestibules soutiennent les semi-colonnes doublées avec des chapiteaux aux proportions exagérées et modernisées. Les approfondissements en forme carrée couvrent la vôute, dans le centre du chacun on a inscrit une fleur. Les fleurs existent dans deux variétés et en quinconce. Ce méthode, simple à première vue, fait l'impression d' une grande solennité, malgré la dimention relativement petite du vestibule.

Entrée gauche
pushkinskaya-37-038.jpg
Vestibule (fraguement), la vue sur la porte d'entrée

Vestibules, voûtes
pushkinskaya-37-039.jpg
pushkinskaya-37-040.jpg La fleur à moulures
pushkinskaya-37-041.jpg La fleur à moulures

pushkinskaya-37-028.jpg
Vestibule, corniche

Tambour
pushkinskaya-37-037.jpg Vôutes
pushkinskaya-37-035.jpg Chapiteau de demi — colonne
pushkinskaya-37-034.jpg Chapiteau de demi — colonne

pushkinskaya-37-045.jpg
Vue sur le tambour de la cage d'escalier

Les vestibules de deux escaliers sont identiques de la décoration, mais le vestibule de l’escalier gauche est plus d’une fois et demie du longueur à cause de la présence d’un grand tambour carré dans le plan dont la vôute reprend par la composition la vôute du vestibule et est soutenue par les demi-colonnes simples dans les coins. La cage d’escalier dans le plan a la forme d'un rectangle allongé où l'un des côtés courts est remplacé par un demi — arc et forme un terrain en forme semi-circulaire. Les portes des appartements sont placées ici (dans l’entrée droite un terrain semi-circulaire est situé entre les travées et les portes des appartements sont situées sur un terrain en forme rectangulaire), il y a une porte d’ascenseur entre elles, dont une baie a une dimentions plus petite.

Au-dessus de la porte de l'ascenseur à chaque étage on a placé un bas-relief octogonale représentant un centaure. Les mêmes bas-reliefs, parmi les autres, peuvent être vus sur les façades de la maison (mentionnés ci-dessus). Dans l’entrée droite, les bas-reliefs sont absents mais le châssis dormant de la porte entre le vestibule et la cage d'escalier est conservé. Les portes des appartements sont conservés à la composition totale, mais sont décorées avec des „camées“ sculptées, des méandres le long du bord supérieur et des compositions symétriques florales en bas. Il y a aussi des portes plus simples, sans ornements. Cependant, ils appartiennent à la période de l'Art Nouveau sans doute.

Entrée gauche, cage d’escalier
pushkinskaya-37-033.jpg Travée d'entrée de rambarde au pied de l'escalier
pushkinskaya-37-031.jpg Frisette de rambarde au pied de l'escalier
pushkinskaya-37-032.jpg Détail décoratif de la rambarde
pushkinskaya-37-036.jpg, Rambarde, la vue générale de la composition
pushkinskaya-37-019.jpg Balustre
pushkinskaya-37-027.jpg Méandre, situé entre les balustres
pushkinskaya-37-024.jpg Rambarde
pushkinskaya-37-020.jpg Rambarde
pushkinskaya-37-022.jpg Balustre
pushkinskaya-37-025.jpg Rambarde, la composition florale au sommet du balustre
pushkinskaya-37-026.jpg Rambarde, le décor au milieu du balustre

pushkinskaya-37-023.jpg Rambarde, le décor au milieu du balustre
pushkinskaya-37-048.jpg Rambarde, la section horizontale

pushkinskaya-37-043.jpg Fragments des vitrages
pushkinskaya-37-016.jpg Vitrage, la part supérieure de la fenêtre
pouchkinskaya-37-042.jpg Verre du vitrage, la part inférieure de la fenêtre

pushkinskaya-37-018.jpg
Bas-relief avec une image du centaure

pushkinskaya-37-058_1.jpg Portes des appartements, les options diverses
pushkinskaya-37-044.jpg Part supérieure de la porte, camées et méandres
pushkinskaya-37-021.jpg Décor de la part inférieure de la porte

pushkinskaya-37-017.jpg
Plafond de la cage d’escalier, la vue générale

Le dessin des rambardes des entrées est relativement discret, décoré seulement avec des ornements floraux dans les poteaux d’appui. Les travées entre les poteaux d’appui sont démunis des décorations, sauf le méandre, à côté de la rambarde. Tous les éléments essentiels de décoration sont concentrés à la travée d'entrée, où on a complété le poteau d’appui par une grande frisette carrée (en accord avec le méandre ci-dessus) et par des feuilles de palmier.

La grande part des verres vitraillés s’est conservét dans les fenêtres où on voit bien des images de couronnes et des motifs floraux différents. Le châssis, simple en composition, a arrivé jusqu’à nos jours sans changement.

Le décor du plafond de la cage d'escalier est très simple et mené au géométrisme, mais
Dans deux entrées les plafonds sont différents dans une solution de composition. Dans la pièce d'un des appartements où maintenant se trouvent les bureaux des organisations diverses on a conservé un corniche magnifique citant directement un ornement „stalactite“.

pushkinskaya-37-029.jpg
Corniche „mauresque“ stalactite dans l'un des anciens appartementss

Entrée droite
pushkinskaya-37-055.jpg
Vue du vestibule de la cage d'escalier

pushkinskaya-37-049.jpg
Châssis dormant de la porte du vestibule à la cage d'escalier

pushkinskaya-37-050.jpg
Arc décoratif sur le créneau

pushkinskaya-37-052.jpg
Détail de la balustrade

pushkinskaya-37-051.jpg Vitrail avec les restes
pushkinskaya-37-053.jpg Fragment de vitrail

pushkinskaya-37-054.jpg
Décor du plafond de la cage d'escalier

Il n’y a aucun doute que la maison était destinée pour des personnes aisées: la superficie de certains appartements avaient jusqu’à 170 mètres et l'équipement du bâtiment était réalisé avec la dernière mode de l’époque de la construction. Le bâtiment était équipé d'ascenseurs, des salles de bains et de l'éclairage électrique. L’insolation des pièces étaient aussi bien élaborée y compris les pièces du rez-de-chaussé avec des fenêtres donnant sur la cour.

Des bureaux prévisibles dans la maison n'ont jamais été vides. Immédiatement après la construction le lycée privé de femmes de la troisième catégorie de Gudvan R. O. née Bouzinover a été logé ici. En 1914, à l' école enseignaient: Nadezda Markovna Moshkovich, Sophia Grygorievna Sorokina, Paulina Efremovna Serebryanaya, Maria Alexandrovna Fabrikant.

Il y avait là une société professionnelle des employés de bureau et des comptables d’Odessa (président F. A. Neumann; vice- président de la V.I. Saront; trésorier P. P. Jukov; comptable M. M. Blyznyuk; secrétaires: I. A. Segal; L. P. Itskovich; membres du conseil d'administration: P. J. Leifer, K. B. Landesman, J. D. Spivak, P. P. Rosenblatt, V. G. Neizvestnii; V. M. Grodskiy; A. I. Britkovsky; J. B. Shafir; M. L. Kiesler).

Le voisin était un poste de garde de la société de la mutualité des acoucheuses d’Odessa qui aidait les acoucheuses en cas d’urgence. Le poste était ouvert 24 heures sur 24. L’acoucheuse Ivanova-Afinéo V. P. habitait là. Issaak Semenovich Gornchtein s’occupait de la vente, de la réparation et de la location des vélos, des machines à coudre, des phonographes et des accessoires. Un agent d’escompte Y. I. Tovchtein travaillait ici.

En 1914, à cette adresse se trouvait un cabinet de lecture de la société des enseignants juifs de la région de Novorossisk et de la province Bessarabskaya et la rédaction de la revue mensuelle du commerce et de l’industrie „Monde du commerce“. Le prix pour toute la serie de la revue ​​pour l'année était 3 roubles, et avec touts les suppléments etait 8 roubles, ce qui n’etait pas de bon marché à ce moment — là. Le rédacteur et l’éditeur était P.I. Segal-Meiler qui publiait ici le journal quotidien „Dos Judishe Wort“ au prix de 3 roubles par an.

En outre, la boulangerie de K. Drakotis faisait des produits panifiés et la compagnie d'assurance de Kharkiv „La Mutualité en 1893“ (représentant Krivoshey) assurait des citoyens.

Après la révolution la maison perdait progressivement sa fonction résidentielle: dans les pièces des appartements anciens se trouvaient les bureaux de diverses organisations de la ville, y compris l’Union de cheminots et la rédaction du journal „Le sifflet de la mer Noire“. En général, la liste des organisations qui louaient les pièces ici n’etait pas moins grande à l'époque soviétique.

Dans les année 20 à cette adresse se trouvait le département de l’union russe industrielle des employés de l’industrie polygrafique d’Odessa (présidium: président I. A. Kemlin, I. F. Bokal, administrateur du bureau de la culture N. I. Mezhberg).

L'école de travail № 44 etait située ici (on enseignait en yiddish). Il est à noter que dans le début des années 30, la ville comptait 70 écoles de travail. A 28 écoles on enseignait en russe, à 19 écoles en ukrainien, à 16 écoles — en yiddish, à 2 écoles — en allemand et enpolonais, à une école — en grec, en arménien et en tatare. Dans les année 30 dans la maison ancienne d’Asvadurov on a fait des cours de la formation pour les travailleurs de typographie.

Parmi les personnes célèbres de la ville qui habitaient dans la maison dans les année 20 et 30, il est à mentionner le député municipal d’Odessa I. I. Krasnov, le médecin M. S. Getseld et le radiothérapeute S. E. Schechter qui s’est logé ici un peu plus tard (app. numéro 25).

Dans la période d'après-guerre, la liste des organisations situées ici a été complétée de la crèche № 25, du parquet régional de la région Zhovtneviy et du bureau interurbain de l'inventaire technique.

Plus tard, ici il y avait un conseil de la ville et c’est pourquoi la maison etait mentionnée dans un journal au milieu des années 50:

„On a organisé la réunion de la commission électorale municipale d’Odessa sur les élections dans le soviet municipal des députés du peuple où on avait discuté les préparatifs organisationnels et techniques pour les élections, on avait approuvé le plan de travail et on avait fixé en le service de tous le soir. La Commission est située dans le bâtiment du comité exécutif de la ville 37, rue Pouchkine“.

 

 

Références et archives
*Odessa-maison de rapport-Asvadurov/ Un Article sur le blog de ​​la maison antique
*sur Pouchkine sur le site Web „À propos de Odessa“

  • „Vieille Odessa. Commerce et de l'industrie“. W. Drozdowski
  • „Architectes d'Odessa.“ V. Pilyavskii
  • „Les bâtiments, structures, monuments d'Odessa et de leurs architectes.“ V. Pilyavskii
    *Galerie de photos anciennes d'Odessa

Auteurs

Поделиться
Запинить